top of page

RETREAT : le nouveau format club du crew Physical Tool

À leurs débuts, ce sont Mescud & Zufall qui se sont lancés dans l'aventure Physical Tool, la légende racontant que cela s'est passé suite à une discussion dans un canapé - comme beaucoup de grands projets de ce monde, nous en sommes persuadés ! Depuis maintenant 7 ans, le crew s'est attelé à faire découvrir la Bass Music - avec un accent sur la Drum & Bass - à Lyon à de non-initiés, mais aussi pour satisfaire les habitués de ces genres riches et nombreux. L'équipe s'est depuis agrandie, le nombre et la taille des événements qu'ils proposent aussi.


Mescud & Zufall @ French Plates Tour by DNB France x Physical Tool - Klemori


C'est suite à l'annonce du lancement d'un nouveau format club - RETREAT - que nous avons organisé cet échange avec Sofiane (Mescud) et Natacha (Nataskank). Vous allez, dans cette interview, en apprendre plus sur l'histoire et l'essence du crew, leur nouvelle soirée, leurs autres projets, mais aussi leur vision de la scène, et quelques infos en exclusivité en fin d'article !


Amélie : Pouvez-vous nous raconter vos parcours et comment vous êtes tombés dans le mouvement Bass Music ?


Sofiane : Salut Amélie ! Je suis Sofiane aka Mescud, j’ai 29 ans et je suis le co-fondateur de  Physical Tool,. Pour ma part, ça a commencé au lycée. J’ai toujours aimé la musique et découvrir de nouveaux genres, mais quand je suis tombé pour la première fois sur “Gold Dust” de Flux Pavillion, j’ai halluciné et j’ai troqué mes playlists d’Ed Banger pour celles d’UKF !

À partir de là, j’ai commencé à écouter énormément de Dubstep (pas trop de D&B à l’époque) et à m’intéresser aux évènements Bass Music lyonnais. Au fil de l’eau, j’ai rencontré des personnes géniales qui m’ont transmis le goût de la D&B et du Djing (notamment Asco, les frères Zeguerman et SMôL). J’ai commencé à me rendre aux soirées de Bassleaks à l’Interface (R.I.P. à ce mini-club légendaire), et j’ai compris que je voulais lancer mon crew et promouvoir la Drum sur Lyon !



Natacha : Hello ! Moi c’est Natacha (Nataskank), j’ai rejoint  Physical Tool, il y a un moment maintenant et aujourd’hui je co-dirige le collectif avec Sofiane.  J’ai découvert la Bass au lycée aussi. Comme Sofiane (promis on fait pas tout pareil) j’ai d’abord découvert et adoré le Dubstep avant la Drum & Bass. Je me souviens parfaitement du moment où j’ai entendu du Dubstep pour la première fois : on passait du son sur YouTube en soirée avec des potes et là il y a Sierra Leone de Mt Eden qui passe, j’avais jamais entendu quelque chose de pareil, j’étais émerveillée ! C’est quand je me suis installée à Lyon que j’ai commencé à aller en soirée Bass Music et que je suis tombée amoureuse de la Drum & Bass. 


[on a été chercher la version de l'époque ♥]


Comment s’est créé Physical Tool et quels étaient vos objectifs de départ ?


S : Comme j’aime bien le raconter, Physical Tool s’est créé sur un coin de canapé fin 2015 avec Fred aka Zufall [NDLR : la légende racontait donc vrai !]. On sortait tout le temps en soirée Bass Music, on attendait avec impatience les closing D&B des EZ!, les Bass Reflex et les soirées de Bassleaks, et on s’est dit qu’il était temps qu’on ajoute notre pierre à l’édifice ! 

À la base, on était plutôt partis sur l’idée de créer un collectif qui enregistre des live-streams à la maison pour notre chaîne YouTube (déjà en avance sur la période COVID ahahah) et qui enregistre des podcasts de DJs français et européens dont on ferait la promotion sur notre SoundCloud. Mais on a vite évolué, on commençait à jouer de plus en plus sur la scène locale et on a décidé de se lancer dans l’organisation d’évènements !


Pouvez-vous nous détailler les différents types d'événements que vous proposez aujourd'hui ?


N : On a nos évènements phares qui sont les PHYSICS qu’on fait à la Péniche Loupika. Au départ on bookait les djs locaux, nos potes, c’était vraiment un format familial et puis on a eu envie de passer le cap et de booker des headliners. On a commencé avec Visages, ça a cartonné et à partir de là on a enchainé avec une belle série d’artistes (Sota, Skantia, Bredren, Basstripper, Kara…) On a également porté une collab avec Bass Factory (coucou vous) [NDLR : coucou :)] au Toï Toï où on faisait des programmations qui couvraient tout le spectre de la Bass Music. On a fait l’open air de la Fête de la Musique avec Phase l’année dernière et sinon on aime bien organiser des petits afterworks Bass Music par ci par là. 

Mais cette année on lance quelques projets plus ambitieux..! 


Bredren @ PHYSICS #18 - Lisa Levy


Vous préparez désormais un nouveau projet, quel est-il qu'en attendez-vous ?


S : Après un bon nombre de Physics et l’accroissement de l’affluence à ces soirées depuis 2022, on s’est dit que c’était le moment de voir plus grand, de proposer un format D&B en club encore plus consistant ! On a décidé de lancer la RETREAT, la nouvelle rave D&B lyonnaise au Sound Factory. Quand les Physics permettent de mettre en lumière un.e artiste plus ou moins émergent.e de la scène D&B actuelle, la RETREAT va plutôt s’orienter sur deux headliners plus installés sur la scène D&B mondiale.


Notre attente est assez simple : on veut que le public reparte avec des étoiles dans les yeux et des souvenirs plein la tête ! On veut faire les choses bien pour cette première : petit prix d’entrée, 7H de son D&B avec deux headliners, scénographie avec mapping, invitation de Purple Effect [NDLR : asso qui aide sur la gestion de bénévoles et sur le bon fonctionnement des événements] pour que tout le monde passe une soirée en toute sérénité, … C’est un pari financièrement risqué pour nous, mais on y croit. En cas de bonne affluence à la première, on va pouvoir faire de la RETREAT un RDV régulier sur Lyon !


Kara @ PHYSICS #21 - Chloé Benoit


A: Quels types d'artistes allez-vous y inviter ?


S : Pour la première édition, c’est Primate et DJ Limited qui fouleront le sol du Sound Factory !

Concernant Primate, il s’est bien installé sur le siège du nouveau boss de la Jump-Up belge, avec des tracks qui résonnent déjà dans beaucoup de clubs et de festivals. Du côté de DJ Limited, c'est l'un des fondateurs du mouvement “Foghorn D&B” qui a pris d'assaut les playlists D&B depuis quelques années ! Les deux sont d’excellents DJ’s, le public va adorer leurs sets, c’est certain.

Etant donné que le format est plus gros, on a également voulu en profiter pour inviter les DJs locaux des autres collectifs de la ville (2 DJs de Phase et 2 DJs de Totaal Rez). On veut faire une sorte de grande réunion de famille façon Bass Music, sauf qu’on invite 500 personnes à venir faire gronder le 9ème arrondissement de Lyon ! On s’excuse d’avance auprès du voisinage …


Avez-vous remarqué des changements spécifiques dans le mouvement et les événements Bass Music en France ces dernières années ?


N : Depuis que les clubs ont rouvert en 2021 je trouve que la Bass devient de plus en plus populaire. Avant c’était vraiment dur de faire marcher les soirées et le public c’était une petite communauté assez restreinte finalement, où tout le monde se connaissait. Je trouve que ça se voit de manière plus générale, on en entend à la radio, Chase & Status qui font une tournée en France avec quasi toutes les dates sold out, Skrillex qui va jouer aux Nuits Sonores, Mandidextrous que l’on voit partout ! C’est vraiment encourageant pour les orgas comme nous, ça nous offre de belles perspectives. 


Nataskank @ PHYSICS #21 - Chloé Benoit


Quel avenir se profile pour les events Bass Music en France selon vous ?


N : J’espère que ça va continuer comme ça parce que c’est un régal ! On peut enfin voir les artistes qui nous font le plus kiffer, chez nous. Avant il fallait forcément faire de la route pour aller à une soirée et voir les grandes têtes, souvent c’était à l’étranger. Aujourd’hui il y a des grands évènements presque tous les week-ends, c’est tellement cool pour le public (peut-être un peu moins pour les portefeuilles haha). À Lyon on le voit aussi, cela faisait des années qu’il n’y avait pas eu autant d’évènements Bass Music. On verra avec la RETREAT si on arrive à faire vivre un grand format de soirée Drum & Bass à Lyon ! 


Peut-on s'attendre à ce que vous vous exportiez un jour dans d'autres villes de France ?


S : La question tombe bien, on s’exporte le 6 avril à Grenoble chez nos copains de Bass Jump pour un gros format club à l’Ampérage ! La programmation est assez folle, on a hâte que ça sorte ;) Sinon pour la suite, on consolide d’abord nos activités sur Lyon, mais on garde toujours dans un coin de notre tête la possibilité d’aller proposer des évènements Bass Music dans d’autres villes évidemment !


Zufall - @ Fête De La Musique 2023 - Jeune Amploule


Avez-vous une petite exclusivité à nous donner ?


S : Première exclusivité, on prépare un nouveau format club avec headliner qui se déroulera à Lyon en avril, qui sera ni une PHYSICS, ni une RETREAT. La direction artistique donnée sera très axée UK (UK Garage, D&B et autres variantes Bass Music d’outre-atlantique). Vous en saurez bientôt plus sur nos réseaux ;)


N : En plus de ça, en 2024, on sort des clubs ! On prévoit de refaire la Fête de la musique avec un format encore plus fou et on va aussi lancer nos propres formats d’open air. L’année s’annonce chargée chez Physical Tool ;)


A: Merci pour cette discussion où on en a beaucoup appris sur les différents projets. On vous souhaite le meilleur pour la suite et on a hâte de voir tout ça éclore !


PHYSICAL TOOL : LINKTREE

RETREAT #1 : EVENT - BILLETTERIE


127 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page